Au début de la guerre, les Finlandais purent repousser les attaques malgré la supériorité numérique et matérielle de l’Union Soviétique. Un problème de taille était la lutte antichar. À cet effet, on élabora des moyens provisoires, notamment le « cocktail Molotov ». Les chevaux, et même les rennes en Laponie, étaient primordiaux pour l’entretien des soldats finlandais.